Soyons maîtres-se-s du changement

Ça y est, on est le 8 mars. Trois semaines que j'ai déconnecté. Trois semaines qui sont passées à une allure complètement folle. Je vous avais laissé-e-s en vous promettant de vous présenter aujourd'hui l'un de mes projets. Donc, c'est parti.

Comme vous vous en doutiez, il a trait aux droits des femmes, bien évidemment, la date du 8 mars n'était pas innocente ... Ce n'est pas dans mes habitudes, si tant est que l'on puisse considérer que j'en ai, de publier un article spécifiquement le 8 mars, sur la condition des femmes au 21 ° siècle, en France et dans le monde. J'ai la fâcheuse tendance à écrire sur le sujet quand cela me chante.

Nous devons nous pencher tous les jours sur les droits des femmes et œuvrer chaque jour que nous respirons pour que ça s'améliore. Pour que nos filles et nos fils, nos sœurs et nos frères vivent mieux. Mais il me semble quand même nécessaire que cette journée existe pour faire le bilan et rappeler à chacun-e le chemin parcouru et celui qui reste à faire.

Mon projet s'inscrit dans celui qui reste à parcourir. Il y a deux ans, j'avais organisé une action à travers le blog pour l'éducation des filles. Je pourrais en refaire autant car cette cause me tient toujours à cœur et elle a toujours autant besoin qu'on se mobilise. Mais il en est d'autres qui me prennent au tripes : leurs mères, les droits des femmes dans leur globalité. Les récentes attaques de quelques mous du cerveau à l'encontre des femmes, de leurs droits reproductifs, de leur intelligence, rappellent malheureusement que le combat est toujours et encore pour longtemps d'actualité. Et, comme disait Mme De Beauvoir :

"N'oubliez jamais qu'il suffira d'une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant."
Bref, j'ai pensé à vous proposer de contribuer à combler le vide financier provoqué par le fameux premier décret de Trump ou vous proposer de donner à une association. J'en ai longuement cherché une qui s'adresse spécifiquement aux femmes, à l'international. Deux d'entre elles ont retenu mon attention : KMG-Ethiopia et la Fondation Panzi. Je vous les présenterai toutes les deux dans quelques jours mais pour l'heure, je peux vous dire que les fonds que je collecterai grâce à mon opération iront à la première car c'est elle qui correspond le plus à mon idée de départ.


Maintenant, je vais vous dire comment participer. Je veux que la mobilisation soit la plus large possible, qu'elle touche le plus de monde possible. Or je sais que certain-e-s ne vivent pas en France, voire à l'autre bout de la Terre. D'autres sont plus proches mais n'ont pas de blog ou n'aiment pas forcément écrire sur un thème donné. Il y aura donc deux façons de participer et vous pourrez choisir.

Un Cat's Hours géant.
C'est quoi un Cat's Hours ? Un peu sur le mode de l'Apéro Cosmique pour celles et ceux qui connaissent, nous allons nous réunir pendant toute la durée de l'opération sur un thème donné et disserter dessus ... Il sera festif et joyeux et on refera le monde autour de plusieurs verres contenant les produits que l'on voudra. 

Pour participer, rien de plus simple : vous écrivez sur le thème que je vais vous proposer dans 2 minutes, vous indiquez que vous participez à cet Happy Hour et vous allez déposer la somme que vous souhaitez sur la cagnotte que je vais mettre en ligne dans quelques jours.

Donc le thème que je vous propose est le suivant :

"..., ce droit fondamental"

Oui, j'ai bien pensé à vous demander de disserter sur le monde dont vous rêvez pour demain mais je me suis dit que nous allions rester sur les droits humains et notamment des femmes. Donc, vous écrirez, de la manière que vous voulez, en ligne ou en vers, en chanson ou en image, sur le droit qui vous parait le plus important à vos yeux, ce qui vous touche le plus, au plus profond de vous.



Un Cat's Made Home.
C'est quoi un Cat's Made Home ? C'est bien simple, c'est pour celles et ceux qui ne peuvent ou ne veulent pas écrire. Je vous propose de faire un peu comme il y a deux ans : vous m'achetez quelque chose et l'argent va intégralement à l'association. Pas de frais de ports. 
Qu'est ce que je vends ? Des confitures (de 2014 mais faites maison et toujours très bonnes) ou des carnets que je décorerai à la demande ou des boites pyrogravées et personnalisées.

Suite aux premiers retour, quelques précisions :

  • Vous avez jusqu'au 9 mai pour participer: je ferai un bilan le 10 mai.
  • Vous pouvez, bien évidemment, écrire ET acheter, pas de souci. Pour l'achat, il faut me contacter par mail.
  • Si vous participez au Cat's Hours, le mieux est d'écrire sur votre blog, en y ajoutant le logo que j'ai créé et mis dans l'article, ça fera connaitre le projet.
And last but not the least (z'avez vu ? Je suis bilingue), le lien vers la cagnotte :


Voilà, je crois que j'ai fait à peu près le tour de la question.
Je compte sur vous pour votre participation (vous mettez ce que vous pouvez) et pour faire tourner et toucher le plus de monde possible.

Commentaires

  1. Belle initiative, bon choix ! Je participe évidemment !
    Tu n'as pas mis de date butoir, c'est volontaire ?
    Sinon, tu me feras penser à déposer le concept des apéros cosmiques :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton accueil ! Je suis ravie de voir que ça te plait !!!
      Et oui, comme le concept des apéros n'est pas déposé, je me suis permise de te plagier :'D J'espère que tu ne m'en voudras pas ...

      Pour la date butoir, j'ai hésité à la mettre mais j'ai eu peur que tout le monde trouve qu'il/elle a le temps et du coup, ça mette un peu de temps à démarrer ;) Mais c'est le 10 mai.

      Supprimer
    2. Je me sens pas plagiée, je me sens honorée ;) Et je suis contente que par ricochets les apéros soient liés à cette belle initiative <3
      Sinon, j'ai cliqué sur le lien cagnotte à plusieurs reprises, j'ai l'impression que ça ne fonctionne pas...

      Supprimer
    3. Lol. Je suis ravie que ça te plaise <3 <3 <3

      Par contre, je ne comprends pas le problème pour le lien : moi, il fonctionne farpaitement !

      Supprimer
  2. J'attendais ce coming back avec impatience! Je vois que tu as bien travaillé sur ton projet que je soutiens. Les femmes sont l'essence de la famille, les soutenir c'est donner un meilleur avenir à leurs enfants.
    Peut-on ET écrire un texte ET commander des confitures?

    Bravo pour ce projet. Tu as raison tout commence par nous. A notre manière nous pouvons faire bouger les choses.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravie que le projet te plaise !!! Oui, il est essentiel qu'elles aient du soutien, de l'aide pour que ce monde progresse et on peut faire quelque chose à notre échelle.

      Pour répondre à ta question : bien sûr que l'on peut ET écrire ET commander les confitures !

      J'attends ton texte avec impatience.

      Bises

      Supprimer
  3. Bravo pour cette belle initiative ! J'ai peu de temps en ce moment mais je trouve ton projet tellement chouette que je vais participer ! Bon par contre ça sera juste le texte, parce que je suis un peu loin pour les confitures ;-)

    Il y a une date butoir ? Est ce qu'on doit partager nos textes sur nos blogs, ou tu veux les compiler sur le tien ? Tu vas mettre un lien vers la cagnotte ?

    Bravo pour ce beau projet ! À bientôt :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Miss pour ton accueil ! Comment ça, un peu loin pour les confitures ? Tu ne veux pas essayer les confitures corses, prendre le risque d'avoir des confitures au verre pilé ou du verre pilé à la confiture ???

      Pour répondre à tes questions :
      * la date butoir, je pense au 10 mai mais je ne l'ai pas encore mise pour éviter que tout le monde se dise qu'il y a largement le temps
      * les textes, partagez les sur vos blogs (avec le logo des Cat's Hours) comme ça, ça peut attirer du monde ...
      Et oui, dès que j'ai mis en place la cagnotte, je vous partage le lien ici et sur mes réseaux sociaux.

      Bises et à bientôt :)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?