Evasion au phare de Senetosa


Il fait beau, il fait chaud, on peut se baigner et malgré les tempêtes hivernales, la sécheresse s'est déjà installée. En ce début juin, on peut oublier la verdure et les mille et unes couleurs du printemps. Et j'ai comme une envie de me replonger deux mois auparavant, quand le maquis foisonnait d'odeurs et de couleurs. Quand se promener sur le littoral relevait de la simple balade, sans crainte du coup de chaud, et ce quelle que soit l'heure.

Début avril, nous avons profité d'un des rares week-ends de 2017 où l'ensemble des conditions étaient réunies : beau temps et douceur, sur les 2 jours, et phare ouvert au public.

Nous avons donc pris nos sacs à dos, duvets et enfants et avons embarqué pour un week-end hors normes. Nous avons posé la voiture à Tizzano puis pris le sentier du maquis en fleurs, direction Senetosa. Le maquis embaumait. Les cistes, ajoncs et autres fleurs rivalisaient et s'en donnaient à cœur joie.

Parfois, au détour du sentier, la mer prenait des airs de piscine bleue turquoise azurée et semblait nous dire "viens te baigner". L'envie d'y plonger se faisait ressentir mais, même la moins frileuse de tous ne put aller au delà de la ceinture tellement elle était froide. La neige sur les montagnes n'aidait pas.

Nous avons pris notre temps pour arriver. Profité de notre soirée au phare, du coucher de soleil et de la lune, presque pleine. Une nuit en dortoir puis nous sommes repartis au petit matin. Première plage. Enfants et parents calmes et zens. Fleurs et oiseaux au rendez-vous.

Nous y retournerons surement, cet automne ou au printemps prochain, en dehors des chaleurs et de l'affluence touristique. Peut être, cette fois ci, partirons nous de Campumoru, pour varier.






















Pour aller à Senetosa, c'est à pied, depuis Capumoru (environ 5 h) ou depuis Tizzano (1h30 - 2 h en prenant son temps). On peut aller sur le site du conservatoire du littoral pour plus d'informations.

Le phare a été racheté il y a quelques années par le conservatoire du littoral. Celui-ci l'a donc rénové et transformé en refuge qui compte plusieurs chambres, des dortoirs et un espace bivouac. Il est ouvert de mi-avril à fin octobre, depuis l'année dernière et il faut réserver quelques jours à l'avance. Pour plus d'informations, vous pouvez aller sur la page Facebook du refuge.

Voilà, nous avions emmené les enfants une première fois mi octobre et depuis, ils ne cessaient d'en parler, surtout Catboy. Nous y sommes retournés début avril et franchement, on adore.

Commentaires

  1. Quelle beauté! C'est magnifique, ce bleu, cette nature, ces paysages. De bons et beaux souvenirs pour vous tous - ça donne envie de sortir des sentiers battus de temps en temps pour s'offrir une jolie parenthèse apaisante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, c'est vraiment magnifique et à faire si on a l'occasion de venir en Corse !!! Catboy en parle et réclame régulièrement. Et j'ai adoré, deux mois après, me replonger dans ces photos pour préparer l'article ;)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?