J'ai trouvé Ma contraception

Y a t'il une méthode contraceptive parfaite ? Que se passe t'il lorsqu'on découvre que sa contraception n'est pas si parfaite que ce qu'on croyait ? Quand les effets secondaires sont trop lourds ? Mon article aujourd'hui fait écho à celui de ma copine Babidji. Je ne suis pas dans son cas, bien au contraire, puisque actuellement la mienne me convient.

Ce n'est pas de la récupération. Ce n'est pas de la promotion. C'est juste un état de fait, une présentation. Aujourd'hui, je vais te présenter mon ami intime : Mon stérilet au cuivre ...

Un peu d'histoire.
Il y a quelques années, comme toute (jeune) femme qui se respecte, j'ai cherché une méthode contraceptive et me suis guère renseignée : trop "jeune" pour le stérilet, implant non vanté par ma gynécologue, je me suis tournée vers la pilule. La bonne vieille pilule. Une première dite classique pendant mes jeunes années puis la fameuse Cérazette que beaucoup de jeunes mamans ayant opté pour l'allaitement connaissent.
Sauf que, après une période idyllique, je ne me suis plus entendue du tout avec cette fameuse pilule : j'avais des saignements en continu. J'ai arrêté brutalement, sans préambule et sans sommation sa prise. Dix mois après, Catboy rejoignait la famille ...
Il était donc clair, net et précis dans ma tête que Cérazette n'était plus la bienvenue à la maison. Il me fallait une autre méthode de contraception. Mais laquelle ? J'avais en tête le stérilet que ma mère avait porté quelques années. Je lui en ai vaguement parlé et elle me l'a vivement conseillé.
J'ai été confortée dans cette idée par une conversation sur mon article concernant la contraception, quelques semaines avant la naissance de Catboy : Mirena et implant étaient des cousins de Cérazette au niveau hormonal. J'ai donc définitivement opté pour le cuivre. Mon gynécologue me l'a posé au mois de janvier 2013.

Et depuis, il ne m'a presque jamais quittée. Sauf quelques semaines l'automne dernier où il s'est fait la malle tout seul, à la grande stupéfaction du doc et à mon plus grand effarement ... Mais ça, c'est une autre histoire. Mais, satisfaite que je suis de cette méthode contraceptive, je l'ai dans la foulée fait reposer et il tient.

Alors, quels sont les avantages et les inconvénients ?

Les inconvénients.
Je commence par eux parce que finalement je ne les trouve pas très nombreux et ça me permet de finir mon article sur une note positive.
Tu es obligée de passer par un médecin ou une sage femme qui va te le poser. Ce n'est pas franchement très agréable et il va falloir te retaper quelques semaines après une nouvelle visite pour vérifier qu'il est bien en place. Bon, après, ce ne sont "que" deux visites au lieu d'une (pour une pilule ou un implant) ou une bonne douzaine en un an en cas de grossesse ...
Continuons avec la pose. Pendant un jour, tu vas avoir mal. Normal, l'utérus contracte pour se débarrasser du corps étranger. Bref, ça gratouille. 
Mais bon, ce n'est pas grand chose. Le point le plus pénible est la période des règles. Ça, je n'avais pas été prévenue, y compris par ma mère et la première fois j'ai été plus que surprise mais c'est arrivé justement pendant des vacances chez mes parents (et ma mère m'a confirmé la responsabilité du stérilet) : l'abondance du phénomène. En clair et en glamour, la première fois, j'étais obligée de changer de serviette toutes les 2 - 3 h pendant deux jours. J'avais l'impression que ça s'était calmé mais depuis le changement cet automne, c'est reparti de plus belle. Bref, ça me pose problème avec les serviettes hygiéniques et la Cup, n'en parlons pas (ou dans un autre article). C'est le très gros point noir, 2 jours toutes les 5 semaines.

Les avantages.
Alors, pourquoi je persiste et j'ai resigné ? Ben parce-que, malgré ce que je viens de dire j'en suis satisfaite. Il est particulièrement efficace, pas de risque d'oubli et pas d'hormones artificielles. J'estime que les inconvénients que je viens d'énumérer et détailler sont mineurs par rapport au reste.
J'ai retrouvé mon cycle normal. Je sais, à quelques jours près, quand je vais avoir mes règles : en plus du calcul, j'ai quelques symptômes sympathiques qui apparaissent dans la semaine précédente. Mais c'est Mon cycle, c'est MOI, avec mes hormones à moi et leurs effets secondaires à elles. Pas la chimie. Et quand je lis l'article de Babidji sur les effets secondaires de son Mirena ou quand ma meilleure amie se fait retirer son implant pour à peu près les mêmes raisons, si je rajoute à ça que les différents scandales autour de la pilule, des hormones de synthèse, je suis confortée dans mon choix.
Il est très efficace, plus que la pilule. En plus de 4 ans, je n'ai eu aucune alerte, aucune crainte d'agrandir la famille.
Sur le plan économique, il n'y a pas photo non plus : pas besoin de repasser régulièrement chez un toubib pour refaire une ordonnance ni à la pharmacie pour acquérir le précieux sésame ... Une fois tous les 5 ans, voire 10, ça se fait.

Maintenant, par rapport aux idées reçues sur le DIU :
  1. Non, il ne provoque pas de grossesse extra-utérine, voire même il t'en protège. Ce n'est pas moi qui le dit mais je peux te citer au moins 3 sources : Martin Winckler, Passeport Santé et l'Express ;
  2. Non, ce n'est pas un Mini-avortement mensuel, comme j'ai pu l'entendre ou le lire : Le DIU au cuivre agit en détruisant les spermatozoïdes, voire l'ovocyte, avant fécondation, mais n'empêche pas la nidation donc, si malgré tout, il y a fécondation, tu ne fais pas une fausse couche à cause du stérilet ... Encore une fois, je peux citer mes sources : Choisir sa contraception et ... Martin Winckler.

Commentaires

  1. Je suis en reflexion pour me faire poser un stérilet et j'aimerais que tu m'en dises un peu plus sur ton problème lié à l'utilisation de la cup. Je n'utilise plus que ça maintenant et ça m'embêterais beaucoup de reprendre des tampons et autres :/
    Merci pour ton témoignage :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Pas de souci. Je pense que dans quelques temps, je ferai un article sur la Cup mais je peux te donner les grandes lignes.
      Mon principal souci est l'abondance de mes règles. Que ce soit une serviette ou une Cup, c'est en gros, changement toutes les 2 - 3 h lors du pic de mes règles ... Donc, franchement pas très pratique ... Si je suis à la maison, ça va ; si je suis au bureau, ce n'est pas agréable mais ça se gère encore par contre, s'il y a réunion ou si je suis sur le terrain ou encore en randonnée, pas très pratique, il faut encore que j'apprenne à gérer la chose (je n'en suis qu'à 9 mois d'utilisation, en pointillés).

      Après, comme je l'évoque, j'ai expulsé mon stérilet cet automne. C'était lors d'une vidange. Mon gynécologue m'a dit ne pas penser que c'était lié. Aujourd'hui, je fais très attention et il a coupé les fils super courts.

      Voilà, j'espère avoir répondu à tes questions. N'hésite pas si tu en as d'autres.

      Supprimer
  2. J'utilise la même contraception. En fait comme tu retrouves un cycle normal, tes règles sont normales aussi. Donc elles sont différentes pour chaque femme. Pour celles qui ont des règles très douloureuses ou très très abondantes, elles les auront ainsi avec le stérilet. Dans mon cas, je peux utiliser une cup sans soucis et ne la vider qu'une fois par fois et je n'ai aucune douleur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est intéressant d'avoir ton point de vue ! Oui, après, pour le flux, ça dépend énormément de la femme en question ... Pour ce qui est des protections, je me focalise sur la cup parce que la vider toutes les 2 - 3 h et ça me stresse, ça me gonfle grave mais les serviettes, ce n'est guère plus agréable ... Je me souviens trop de mon effarement devant mes premières règles sous stérilet ;) En fait, le mieux dans mon cas ces jours là, c'est la double protection !!!

      Et franchement, malgré ces petits désagréments, je suis bien contente de ne plus avoir aucune hormone de synthèse !

      Supprimer
  3. Je réfléchis très sérieusement à passer le cap. Par contre je ne suis pas d'accord sur deux points :
    1. Je trouve que dire que le stérilet est plus fiable que la pilule c'est tricher, puisque la pilule est plombée par des prises non régulières. Si elle est prise correctement, elle est bien plus efficace.
    2. Si le DIU n'avait pas d'effet sur la nidation, il ne pourrait pas être utilisé comme "contraception du lendemain". Or c'est bien possible de se le faire poser jusqu'à 5 jours après le rapport pour éviter une grossesse. Son but primaire est d’empêcher la fécondation mais sa présence dans l'utérus provoque une inflammation qui défavorise la nidation. La fécondation n'aura sans doute pas lieu grâce à l'effet spermicide, mais si elle avait quand même lieu, le DIU a effet dessus. Je n'irais pas parler de mini-avortement, mais si on considère que le bébé existe dès la fécondation alors il y a lieu de se poser la question...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me base beaucoup au site de Winckler (en qui je fais confiance parce qu'il se documente, référence son propos, tord le cou à de nombreuses idées reçues et notamment à un certain nombre de ses confrères et leurs pratiques parfois douteuses).

      1. Pour ce qui est de la pilule, correctement prise, sans oubli, je ne sais pas exactement le pourcentage de réussite mais je lis que c'est 95 % sur son site (le chiffre intègre t'il les prises non régulières, je l'ignore) contre 99% pour le DIU.

      2. Pour ce qui est du DIU en contraception d'urgence, on compte bien sur l'effet spermicide du cuivre en l’occurrence : les spermatozoïdes survivent jusqu'à 5 jours dans l'utérus. Si on comptait sur l'inflammation, on pourrait sans doute le poser encore plus longtemps après les fameux 5 jours. Franchement, en 4 ans 1/2 d'utilisation, je n'ai jamais eu de début de grossesse ou de fausse couche spontanée ! Après, c'est vrai que certains sites parlent de cette inflammation comme d'une des raisons de l'effet contraceptif. Je ne sais pas. Je pourrais demander à une amie qui est également sous stérilet (et qui connait les fausses couches) si elle en a déjà eu ou eu l'impression d'en faire depuis qu'elle l'a installé et je sais qu'elle a franchi, malgré ses réticences (peur de la grossesse extra utérine), le pas parce que l'implant lui provoquait des effets secondaires indésirables et que sous pilule, elle a eu des alertes.

      Après, je fais juste part de mon ressenti, de ce que j'ai compris du fonctionnement. Mais perso, ça me fait bondir qu'on parle d'un potentiel anti-avortement ou d'une potentielle fausse couche tous les mois avec un DIU ...

      Supprimer
    2. Je comprends et je suis plutôt d'accord avec toi sur l'effet anti-avortement, c'est pour ça que je suis prête à le faire dans quelques mois. Ce que je dis c'est vraiment rentrer dans le détail parce que je trouve ça important de connaitre tous les tenants et aboutissants.

      La pilule prise correctement c'est 99.8% d'efficacité donc 2 grossesses sur 1000 contre 10 pour le stérilet au cuivre.

      Quant au stérilet en contraception d'urgence, c'est bien la destruction de l'embryon et sa nidation qu'on vise (qui se passe 5 à 7 jours après la fécondation, il me semble que la survie des spermatozoïdes c'est plutôt 3 jours). Winckler le reconnais lui même : "Si en revanche, comme le font les théologiens, on considère que la grossesse commence à la conception (union d’un spermatozoïde et d’un ovocyte) alors, oui, théoriquement, on doit admettre, effectivement, que le DIU au cuivre peut interrompre une grossesse débutante (avant implantation) en détruisant l’ovocyte fécondé." (http://www.martinwinckler.com/spip.php?article549).
      Mais ce n'est pas vraiment une fausse couche parce que pas de nidation, donc le cycle se poursuit comme d'habitude ;). Ce que dit Winckler c'est que si l'oeuf est implanté malgré tout, le DIU ne va pas le déloger ce qui serait alors un vrai mini-avortement et qui provoquerait le retard et le changement des règles. Bref, des technicalités !

      Supprimer
    3. Pour commencer, j'adore quand un échange, un "débat" comme ça arrive sur le blog : j'ai atteint mon but !!!

      Je te remercie donc pour la précision sur la pilule. Et je mettrai à jour l'article sur ce point là.

      Pour la contraception d'urgence, j'ai été voir la survie des spermatozoïdes (moi, j'avais en tête vraiment 5 jours) : apparemment, ça dépend beaucoup du bonhomme ... Pour Wincler, j'ai lu la partie que tu cites, ne t'inquiète pas mais il dit aussi juste avant ce passage :
      "Le phénomène numéro un est la toxicité directe du cuivre sur les spermatozoïdes et sur l’ovocyte. Bien sûr cette toxicité existe aussi théoriquement sur les ovocytes fécondés (donc, les embryons de quelques cellules), mais elle est probablement rare puisque, lorsqu’une grossesse survient sur DIU au cuivre, elle se poursuit !!!"

      Après, comme tu dis, ce sont des technicités, et ça permet aux personnes qui tomberont à l'avenir sur l'article d'avoir tous les points de vue et les détails, de se faire une opinion aussi. Je sais d'expérience que c'est le genre d'article qui a une vie assez longue (et c'est pour ça que je l'ai écrit) ;)

      Supprimer
  4. je me retrouve parfaitement dans les avantages, notamment pour le cycle enfin retrouvé. En revanche, j'ai tenté la cup le cycle dernier et j'ai appris juste après...Que c'était déconseillé à cause du DIU : risque qu'il tombe à cause de l'effet ventouse... grosse angoisse...
    depuis combien de temps l'utilises-tu ?
    merci,
    D.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      La Cup, ça fait plus ou moins 9 mois que je l'utilise. J'ai commencé en septembre, en octobre, j'ai expulsé le DIU pendant une vidange, vu mon gynéco dans la foulée et lui en ai parlé, justement. Pour commencer, je crois que j'étais sa première patiente à expulser son DIU et ce n'est pas un jeunot. Ensuite, je lui ai demandé s'il pensait que c'était lié et il m'a répondu que non mais que si ça se reproduisait, il faudrait peut être y voir un lien ...
      J'ai donc mis du temps à retenter la Cup. J'ai attendu un ou deux cycles il me semble mais courir pour l'achat de protections me gonfle donc j'ai retenté. Je n'ai pas eu de nouveau souci. Si tu veux éviter de l'expulser, de l'attraper, il faut déjà que tu sois au calme (pas pressée comme le jour où ça m'est arrivé) et tu appuies un peu sur un côté pour faire rentrer de l'air, éviter la ventouse au moment du retrait et ... tu évites d'attraper les fils !!!

      Bref, c'est un risque qui existe mais à priori ce n'est pas si fréquent que cela et si tu fais attention, ça passe. Je crois, encore une fois, que ça dépend beaucoup de la femme, voire de la stabilité du DIU (il est possible que le mien avait déjà commencé à se déplacer).

      Voilà, si tu as d'autres questions, n'hésite pas !

      Supprimer
  5. Hello !

    Merci de ton article... J'ai enduré beaucoup de transitions aussi pour les moyens de contraception ! La pilule me rendait folle et très emotionnelle, l'anneau extrêmement cher et galère... Et puis j'ai trouvé le stérilet DIU en cuivre : magique !
    Par contre, des grosses douleurs avant les règles et pendant les 3 premiers mois a en être pliée en deux.. Et je ne raconte pas la douleur après la pose !
    Je n'ai pas retrouvé mon cycle normal en revanche... mais bon, pas d'alarme déclenché par mon cher gyneco...
    Résultat : je suis très contente de ce choix ! Et puis... plus besoin d'y penser pendant 5ans !

    Des bisous, Margaux
    http://flowhers.fr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Je suis désolée du temps de réponse. Je te remercie pour ton témoignage. Franchement, je ne pense pas que ce soit très normal ce que tu décris. Cela fait combien de temps que tu l'as posé, arrêté les hormones ? Quand j'ai stoppé la pilule, il m'avait fallu plusieurs mois avant de retrouver un cycle normal. As tu essayé d'avoir un deuxième avis médical ? Un gynéco plus à l'écoute ou une sage femme ? Avez vous regardé du côté de l'endométriose ? La douleur, en soit ce n'est pas normal. Je sais ce qu'on nous dit mais être pliée en 2 de douleur n'est pas normal et peut éventuellement cacher quelque chose ...

      Bises


      Supprimer
    2. Hello,

      je t'en prie ! les douleurs ne sont pas revenues depuis des mois, mon gyneco est celui qui a accouché ma mere également donc il est parfait et me connait très bien ! C'était juste le temps de la mise en place... Et mes règles n'ont jamais été régulière en fait, donc ça vient aussi de la, comme c'est naturel, ce n'est pas grave si elles ne reviennent pas tous les mois !
      j'ai fait plusieurs tests et tout va bien !

      Le corps et ses incompréhensions ! ahah

      Bises

      Supprimer
    3. Salut,

      Tant mieux, si tout va bien, c'est l'essentiel !

      Nos corps resteront toujours un mystère ... Perso, mes règles sont devenues régulières vers 26 - 27 ans. Avant, c'était du grand n'importe quoi !

      Bon week-end

      Bises

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?