Ces vergetures qui sont les miennes

"Je n'ai jamais eu de vergetures. Alors, quand je suis tombée enceinte, je voulais à tout prix éviter d'en avoir ..."

Tu as raison et moi, je ne rêvais que d'une chose : en avoir. Ou alors, je m'en foutais. En tout cas, ce fut bien fait pour moi si j'ai eu le ventre massacré. Je l'ai un peu cherché quand même, en ne me mettant pas consciencieusement de la crème ou de l'huile tous les jours dessus. C'est un peu mon problème : la régularité, notamment dans les soins prodigués à mon corps.


Je le paye depuis huit ans et demi et cette première vergeture, apparue à 6 mois de grossesse. Je me souviens encore des larmes que j'ai versées ce jour-là, de la boule à la gorge que j'avais et de ce sentiment d'échec, de honte et de culpabilité (je n'avais pas été sérieuse dans l'application des crèmes). De nombreuses autres ont suivi depuis. Mais je l'ai bien cherché : je ne me suis pas tartiné le ventre tous les jours.

Je ne devrais pas m'attarder sur ces publicités. Après tout, tout le monde sait que ceux qui les ont conçues vivent dans une autre dimension, bien loin de la notre (encore plus éloignée que celle des politiques, c'est dire). Oui, mais elle reflète bien la société dans laquelle nous vivons et comment elle envisage la maternité et le ventre des femmes.

Combien de fois ai-je lu "Je n'ai pas eu de vergetures pendant mes grossesses mais bon, j'ai pris soin de moi pendant celles-ci. Je n'ai pas beaucoup grossi, je me suis bien mis de l'huile/crème/lait végétal" ? Combien de fois ? Je ne saurais le dire. Je n'en veux pas aux femmes qui l'ont écrit : elles l'ont fait en toute bonne fois, sans arrière-pensée, aucune, et je le sais. 
Parce-que dans l'inconscient collectif, une mère qui a le ventre déformé, qui a des vergetures est une femme qui s'est laissée aller pendant sa grossesse (ou les a enchainées rapidement et nombreuses) (mais quelle folle !), qui ne prend pas soin d'elle.

Alors, oui, mon ventre ressemble aujourd'hui à un champ de bataille. Il est zébré, déformé. Il faudrait aussi que je passe un jour sur le billard car les muscles ont lâché, j'ai une hernie ombilicale. Mais il y a quelques petites choses à savoir sur ce ventre et le pourquoi du comment.

J'ai eu deux grossesses. Seulement deux, oui. Mais menées à terme toutes les deux (voire plus loin que le terme). Et j'ai donné naissance à deux bébés, en pleine forme et en pleines formes : ils faisaient respectivement 55 cm pour 4 kg et 56 cm pour 4,6 kg à leur sortie. Ce n'est pas rien. Il y avait aussi chaque fois une poche des eaux encore en bonne santé à la naissance. Et un placenta. Et chaque fois, j'ai eu une amplitude pondérale (entre le moment où j'avais le plus maigri et celui où j'avais le plus pris) de 13 / 14 kg et je n'ai pas fait de diabète gestationnel.

Et si tu veux, je peux même rajouter quelque chose (dont, j'avoue, je suis assez fière) : le 23 septembre 2012, soit 2 jours avant la naissance de Catboy (et 3 après mon terme), j'étais à la plage, en bikini et, de dos, on ne pouvait voir que j'étais enceinte jusqu'aux dents ... Autrement dit, mon bébé de 4,5 kg, je le portais tout devant. 
Bref, j'ai tout bien fait, comme il faut (sauf la crème).

En toute honnêteté, je pense que, dans ces conditions là, avec toute la "bonne volonté" du monde (je mets des guillemets, c'est juste une expression), avec toutes les crèmes, huiles et lait végétaux possibles, il était complètement impossible que ma peau ne craque pas.

Aujourd'hui, je n'ai pas honte de mon ventre, pas de souci à le montrer : je peux me mettre en maillot deux pièces sans problèmes (mais plus de vêtements de ville qui le découvrent). Il est ce qu'il est. Il ne rentre peut-être pas dans les canons de beauté mais il ne m'a jamais fait faux bond. 
Mais ce que je voudrais, c'est que les mentalités évoluent : non, les vergetures ne sont pas dues à une paresse de la future mère qui n'a pas pris soin de sa peau, s'est laissée allée pendant la grossesse en prenant 30 ou 40 kg.


Aujourd'hui, j'avais envie d'écrire un article féministe ou un article écolo. J'ai fait un pavé, un article plus personnel mais qui j'espère aidera à faire évoluer les mentalités.

Commentaires

  1. Bravo et merci !
    Moi aussi, j'ai fait des beaux bébés et plutôt grands et gros, et moi aussi je les portais entièrement sur l'avant, et moi aussi je suis allée à terme voire même un peu plus, et moi aussi on pouvait croire que je n'étais pas enceinte de dos, et moi aussi, j'ai des vergetures. Je ne les assume encore pas aussi bien que toi, mais j'y travaille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça viendra, avec le temps, ça viendra : ta dernière n'a encore que quelques mois. Le mien a 5 ans, tu vois le chemin parcouru !!! C'est très dur de voir son corps changer, à tout jamais et apparaitre ces traces que les autres pointent du doigt comme une hérésie, une infamie.

      Prends bien soin de toi

      Bises

      Supprimer
  2. Merci pour ça. Je suis exactement dans le même cas de figure (bon sauf que moi de dos on voyait bien que j'étais enceinte) (ou grosse, au choix ;-)). mais j'avais un tel ventre que je suis sure que même en passant 3h par jour à me crèmer, la peau aurait fini par craquer. Et comme tu dis, j'ai l'impression que c'est vraiment HYPER tabou, les vergetures ! Bien plus que l'épisio... Peut -etre parce que celle-ci on ne l’exhibe que rarement à la page ;-) ? Pourtant c'est pareil, on te dit de bien huiler et masser ton périnée avant; et bah moi je l'ai fait et j'ai pas eu d'épision d'abord ! Na !! ;-) Enfin si j'avais su j'aurai peut être fait l'inverse hein ... bon en tout cas merci de mettre les pieds dans le plat comme ça !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais de rien: j'aime bien mettre les pieds dans le plat !
      Bon, j'ai encore moins massé et huilé le périné que le ventre (puisque là, c'était 0 pointé) et je n'ai eu ni épisio ni déchirure (et pourtant ils n'ont pas fait semblant au niveau périmètre cranien 😅)...
      Bon, sérieusement, je pense que l'épisiotomie est moins taboue parce-qu'on part du principe qu'on n'y peut rien, que c'est la faute au personnel médical, etc. Alors que les vergetures sont dues à un étirement important, rapide ou brutal de la peau. Et quand on parle vergetures, on pense d'abord prise de poids, ensuite grossesse. Donc, on a des vergetures parce-qu'on a grossi, pas pris soin de soi, cqfd. Mais pas forcément et je pense que parfois, elles sont inévitables, une fatalité.

      Supprimer
  3. tu as bien raison ! perso je me suis tartiné et j'en ai plein donc bon...j'ai un peu de mal à les assumer pour le moment mais j'espère arriver à les accepter comme toi !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça finira par arriver : l'acceptation de soi après la grossesse est un chemin long et difficile. Au moins, tu peux te dire que tu as fait tout ce que tu pouvais ;-)

      Supprimer
  4. C'est l'injustice de la Nature ... j'ai eu la chance d'en avoir que des petites à la seconde grossesse alors que j'ai pris 23 & 21 kg pr chacune des grossesses ... en revanche j'ai payé cher ailleurs avec intervention contre les fuites urinaires ... et j'ai encore un affaissement du plancher pelvien ... bref une grossesse c'est violent et c'est tellement dur de s'accepter après !!! En tous les cas si la chirurgie réparatrice peut améliorer c'est cool ... et bien sûr les stéréotypes de beauté font bcp de mal !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, les stéréotypes et les pubs font beaucoup de mal sur l'estime de soi ! C'est ça : on n'est absolument pas égales face à la nature (notre nature) et la grossesse ... Et c'est bien la preuve que ce n'est pas une question de prise de poids ou autre. Par contre, pas de problèmes de fuite urinaire et franchement, c'est beaucoup plus emmerdant que les vergetures !!!
      Pour la chirurgie, faudrait que je me décide mais ce sera seulement l'hernie ...

      Supprimer
  5. C'est bizarre cette façon de penser, je ne me suis jamais dit que les femmes qui avaient des vergetures les avaient eu pcq elles s'étaient négligées, n'avaient pas fait attention, ou pris trop de poids. C'est vraiment ce que les gens croient ??? (si oui je suis très naïve et à coté de la plaque...ce qui est très probable :)
    On est toutes très inégales au niveau de la résistance de la peau et celles qui ont la peau fragile ont beau mettre de la crème, ça limite les dégâts mais ce n'est pas un produit miracle ! J'ai eu 2 grossesse avec hernie ombilicale sévère et du coup plein de vergetures au niveau du nombril alors que mes bébés faisaient 2,4 et 2,8 kg et qu'en fin de grossesse on me croyait à 6 mois... ! Une sage-femme après mon 2ème accouchement, voyant mon ventre m'a même demandé ce qui m'étais arrivée et si je m'étais brulée...Quant à les assumer et bien, ça ne m'empêche pas de me mettre en maillot 2 pièces mais franchement parfois ça me met des coup de déprime quand-même...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu prends Wikipédia, il est entre autres choses noté que les vergetures étaient liées à la prise de poids. Et effectivement quand tu prends du poids, selon la qualité de ta peau, tu t'en chopes ... Donc le raccourci est très vite fait. Et puis, comme il y a plein de crèmes qui sont censées te permettre de les éviter ! Donc, voilà.
      Après, tu vois, en lisant ton témoignage, je me rends compte que j'avais également fait un raccourci en mettant ça sur le compte du gabarit de mes gambas mais ce n'est pas ça non plus : une position du bébé ? De l'utérus ? Bref, je ne sais pas mais toujours est il que certaines en auront beaucoup, d'autres peu, voire pas du tout ... C'est la nature, on n'y peut pas grand chose.
      Ce n'est pas tous les jours évident de vivre avec, surtout dans ce monde où les photos de femmes parfaites nous sont mises sous le nez en permanence ...

      Supprimer
  6. Comme j'ai pleuré quand j'ai découvert ma première vergeture lors de ma 1ère grossesse. Pour la deuxième, mon ventre était tellement bas que je ne les voyais pas...mais elles étaient bien là. C'est terrible cette culpabilité que nous avons tout le temps. Mais qu'on laisse nos corps tranquilles!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil, j'avais grave les boules pour ma première vergeture et pour ma deuxième grossesse, j'ai longtemps cru que je n'en avais pas eu de nouvelles ... la bonne blague ! (faut dire que j'avais l'impression qu'on ne pouvait pas faire pire).
      Voilà, le jour où on laissera nos corps tranquilles, on aura fait un grand pas en avant et on passera moins de temps à culpabiliser aussi ;-)

      Supprimer
  7. Merciiiiii 1000 fois ! J'ai remarqué l'arrivée en force de mes premières hier soir et directement j'ai pensé tartinage d'huile... J'aurais peut être dû le faire matin et soir plutôt que de me tenir à l'usage de ma crème hydratante normale le matin... Et puis j'ai repensé à ton article que j'avais lu cette semaine et même si je suis toujours un peu triste, je ne m'en veux plus. À la grande loterie de la vie, je suis tombée dans la corbeille zèbre c'est comme ça.
    Perso j'en ai pleins d'autres, partout mais j'osais encore espérer que mon ventre serait épargné :(
    Bref merci pour tes mots, ils me font beaucoup de bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais de rien, si mon article t'a aidée quand tu as découvert tes premières vergetures, j'en suis contente : je pense que j'aurais aimé aussi le jour où la première est apparue avoir quelque chose dans ce genre, j'ai dû (comme beaucoup) gérer ça seule, avec ma culpabilité.
      Voilà, on fait partie de la team zebrée qui n'a pas la chance de garder son joli ventre de jeune fille mais, à côté, on n'aura peut-être pas d'autres soucis plus graves (je préfère 1000 fois mes vergetures et mon ventre pas beau à une forte prématurité, une déchirure du périnée ou autre joyeuseté comme un affaissement pelvien) ...
      Je t'embrasse et porte toi bien pour la fin de ta grossesse. Le bébé est pour quand déjà ?

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?