J'essaie de suivre - Être mère #69

Je la regarde grandir et vivre, à cent à l'heure et je me demande. Je me demande comment elle fait pour tenir le rythme, du matin 7h où elle se lève jusqu'au soir 8h30 où j’éteins la lumière en lui souhaitant bonne nuit.

Mais comment fait-elle ? Comment fait-elle pour autant remplir ses journées ? Pour avoir autant d'idées à la minute ? La dernière en date ? Hier soir, il fallait qu'elle note sur son carnet le club de yoga qu'elle va créer à l'école, pour avoir la paix avec les garçons qui les embêtent ... Tu m'y feras penser demain matin, hein, maman ? Autant te dire que ce matin, je savais que je devais lui faire penser à quelque chose mais je ne savais plus quoi. Heureusement, on lui a posé la question et c'est revenu instantanément ...

Mais comment fait-elle ? Cette année, elle est en CE2 et, s'il y a un mois, je m'inquiétais par rapport aux relations avec le nouvel enseignant, aujourd'hui, je n'ai plus peur : elle l'adore (chouette, tu as 3 ans à faire avec lui) ! Mais je me questionne sur comment fait ma fille pour ne pas être crevée.

L'école.
Imaginez donc un programme de CE2, les cours et enseignements. Avec un enseignant passionné, qui ne chôme pas.
A cela, s'ajoute pour elle l'apprentissage de deux nouvelles langues : l'anglais et le corse. Oui, je sais tous les enfants de CE2 font désormais de l'anglais (voire même commencent en CP) mais elle n'en avait jamais fait. Quant au corse, et bien, c'est simple, elle n'en faisait plus depuis 2 ans. Et le pire, pour le corse, c'est que nous ne le parlons pas, à la maison, que l'enseignant est dans une démarche bilingue. Tu me diras, c'est mieux pour l'apprentissage, l'immersion et il donne les consignes dans les 2 langues. Mais quand même, je n'ai pas les bases pour l'aider à la prononciation.
Alors, je fais comme je peux : je me base sur ce que j'ai appris en italien et ce que j'entends, à droite, à gauche. Au niveau de l'accent, ça va à peu près (on l'a un peu en tête l'accent corse) mais la prononciation, je ne suis pas sure : je fais peut-être des raccourcis que je ne devrais pas ? Hier, elle me disait "Mais, en fait, tu le parles le corse !". Non, je m'adapte ma chérie, je tâtonne et j'essaie de t'aider du mieux que je peux ...
Alors, elle va aux activités pédagogiques complémentaires du jeudi soir, dédiées jusqu'à la Toussaint à la langue corse. C'est ouvert à tous les volontaires. Elle s'est portée volontaire, forcément : enfin, elle peut aller en classe le jeudi soir (danse de la joie) ! 

L'extra-scolaire.
A cela, on rajoute la natation qu'elle pratique depuis deux ans déjà ... Ça, c'est une exigence de ma part : je veux qu'elle sache bien nager. Pas qu'elle devienne un jour championne de natation, juste qu'elle sache bien nager. Nous vivons sur une île, la mer, même si on la désertée depuis quelques semaines déjà (petite parenthèse : c'est quoi cette arrivée intempestive de l'automne le 15 septembre ?), on y va plusieurs mois par an, les conditions ne sont pas toujours idéales, nous n'avons pas toujours les yeux en permanence sur eux, et puis, savoir nager est plus qu'utile.
Bref, elle a natation le mercredi et elle est désormais dans un cours où ça ne chôme pas, comme on dit : pendant une heure, les longueurs s'enchainent. Et moi, je la vois, du haut de ses 8 ans, et comme depuis le début, parmi les plus petites et menues du groupe (âge et gabarit). Je me demande comment elle fait pour suivre mais, pas de souci, elle suit.

Et depuis maintenant un mois, on a rajouté, à sa demande, le poney. Trois ou quatre mois qu'elle nous harcelait pour en faire. On avait dit "oui, oui, on verra" pensant que ça lui passerait pendant l'été, éloignée des copines. Mais non, rien de tout cela. Il est une chose que je n'oublierai pas de si tôt : le sourire qui barrait son visage d'une oreille à l'autre pendant le premier cours. Et ça lui dure. Elle y va toujours en courant.
En parlant de courir, l'avantage de l'équitation, c'est que désormais, elle apprend à ... marcher ! Oui, marcher, pas courir, marcher. Parce que tu comprends, les poneys sont des animaux, donc il faut être calme et ne pas courir autour d'eux. Tu me crois si je te dis que c'est peut être l'apprentissage le plus difficile qu'elle ait à faire ? Dis, tu me crois ?

Que puis-je rajouter à tout cela ? Elle lit, beaucoup, tout le temps. Elle a désormais un nouveau rituel qu'elle a elle-même instauré : le soir, elle nous lit une histoire. Elle joue et s'invente des histoires où on retrouve la Corée du Nord, elle a une vie sociale et est invitée aux anniversaires des fidèles.

Elle est elle, unique, elle m'étonne. Et je me dis, quand j'ai le temps de m'arrêter deux secondes pour la regarder faire, qu'elle sera une personne toujours très active, elle vivra sa vie en courant, à cent à l'heure ...

Mais comment fait-elle ?


Commentaires

  1. C'est dingue cette énergie ! Ils nous étonneront toujours ces petits trésors ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair : je ne sais pas où ils la puisent :D

      Supprimer
  2. et le pire c'est que quand ils sont fatigués, il leur faut 20 minutes de sieste pour s'en remettre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et encore, quand ils dorment (pour nous, c'est un bien lointain souvenir ;) )

      Supprimer
  3. ahhh c'est tout mon numéro 2 ... je vois très bien ce dont tu parles mdr ! alors moi j'ai carrément lâché le catalan mdr ! comme toi je me débrouille un chouilla mais bon je parle déjà anglais ça suffit (oui c'est nase comme excuse !) ... bon et tu n'oublies pas demain stp ? yo-ga !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois que cet article parle à du monde :'D Une question : le catalan est obligatoire ou seulement optionnel chez vous ? Nous, toutes façons, pas le choix : c'est intégré aux cours ... Je pense que je vais apprendre la langue sur le tas, en aidant la miss.

      Non, je n'oublie pas : demain, yo-ga :'D Bon, franchement, j'aimerais avoir la force de mon 1/4h quotidien de méditation ...

      Supprimer
  4. J'ai l'impression que tu parles de ma fille. On la surnomme la pile électrique et encore je la freine... Bref, c'est moi qui aies du mal à suivre !

    Virginie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me semble qu'on a donné le même surnom quelques fois à ma fille ... Oui, voilà, un peu du mal à suivre parfois !

      Supprimer
  5. Ta fille semble heureuse et épanouie, c'est génial qu'elle s’intéresse à plein de choses qu'elle ait des projets et des envies, j'admire les jeunes filles sportives, la natation c'est très dur et il faut un sacré mental pour "bouffer" des longueurs. Bravo à elle ! Elle pourra plus tard initier ses fidèles au yoga en langue corse, aller nager à cheval et rentrer à la maison en courant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, elle me semble heureuse et elle est un vrai petit bonheur 😊 en natation, cette année, je la trouve calme et attentive aux explications, elle n'a pas l'air de se plaindre et y va toujours avec le sourire, c'est pour ça qu'on continue aussi (en plus du fait qu'elle doit savoir bien nager).

      Supprimer
  6. Ma CE2 est une boule d'énergie aussi... même si le matin elle est dans le genre plus lent! ;) Mai ensuite, c'est du non stop. moi je trouve ça épuisant! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 6h30 ce matin la mienne ... Jamais de mal à la sortir du lit ! Par contre, elle aime bien se poser devant la télé, ça doit être son temps "lent" ;) C'est épuisant mais en même temps, franchement, je préfère la voir comme ça :D
      J'ai l'impression que c'est quand même assez répandu comme phénomène :P

      Supprimer
  7. Les enfants m'épatent avec leur énergie, inépuisable. Une pause de quelques minutes leur suffit à recharger les batteries. C'est parfois fatiguant pour nous qui ne tenons pas le rythme mais si bon de les sentir pleinement vivants!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce que j'aimerais avoir autant d'énergie, de ressources qu'eux ! Tu ne peux pas imaginer comme je les envie ! Non seulement je pourrais les suivre mais en plus je pourrais faire plein de choses :) C'est un vrai bonheur de les sentir si plein de vie !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?