Uttrovi in turchinu - Insta'Corse #9

Je ne manque pas de photos de ce mois d'octobre mais laquelle choisir pour illustrer mon propos ? Elles contiennent toutes du bleu dans le ciel, rien que du bleu et encore du bleu. 

Je ne vois que le soleil qui rougeoie et le ciel qui bleuoie

On a fini par être habitués à ce temps, en octobre. Après un mois de septembre souvent un peu agité en raison du changement de saison, octobre devient bleu et doux. On en profite parfois pour retourner à la plage. On l'apprécie généralement ce temps d'octobre qui précède les mois d'automne, de tempête.

Mais cette année, ce ciel bleu et ce temps si clément ont un goût pour le moins étrange et indéfinissable. On est partagés entre l'envie égoïste que cela se prolonge et une certaine lourdeur. Il arrive après un mois de septembre certes moins beau mais qui n'a vu en tout et pour tout qu'une seule après-midi de pluie et quelques gouttes par ci, par là. La terre est sèche, la végétation cramée par ce terrible été 2017, les rivières ne sont plus que l'ombre d'elles-mêmes et peuvent toutes être rebaptisées "A caillouta".

Je ne les ai pas encore photographiées : elles me font trop de la peine. En septembre, j'ai pris le maquis (en photo) mais il me fait si mal à voir que je n'ose vous le présenter.

La saison sèche, arrivée en mars ou avril, je ne saurais dire, joue les prolongations. Il paraitrait qu'ils ont prévu la pluie pour ce week-end mais le ciel bleu de ce vendredi midi ne m'aide pas à y croire. C'est cela, je n'y crois plus. Je ne sais pas quand elle reviendra. Reviendra t'elle un jour ? J'en suis à penser que peut-être que non ou alors, ça va faire mal, très mal.

Alors quelle photo ? Le ciel et la mer, en bleu.


Uttrovi in turchinu : réserve naturelle des bouches de Bonifacio, mardi 17 octobre. 

Je ne vois que le ciel et la mer qui bleuoient.

Commentaires

  1. ces derniers jours ont été un régal inespéré. Ça nous a fait un bien fou.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'imagine que ça fait un bien fou ! Nous aussi on apprécie, et en même temps, on est blasés. C'est vraiment très étrange.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?