Manger moins de viande, mais mieux ?

Ce matin, je suis allée vider ma boite mail. Au milieu de la centaine de mails non lus de la semaine dernière, il y en a un qui a attiré mon attention plus que les autres : une pétition pour demander un menu végétarien par semaine dans les cantines. Alors, je l'ai ouvert et j'ai même cliqué pour aller signer mais, avant, j'ai lu le texte de la pétition. Et j'ai fini par refermer, sans signer, parce-que le texte ne me convenait pas.

Oui, je suis comme ça : pour que je signe une pétition, il faut que je sois d'accord avec la demande ET le contenu de la lettre ... Je n'appose pas ma signature sur n'importe quoi, je suis une diva. Mais là n'est pas le sujet de mon article du jour.

Je voudrais en profiter pour parler de mon approche de ma consommation de viande. Autant te prévenir de suite, d'ailleurs, je ne suis pas vegan, ni même végétarienne et encore moins flexitarienne. Et en aucun cas ne souhaite le devenir. Je n'aime pas rentrer dans des cases. Par contre, j'aimerais effectivement la revoir, l'améliorer et la diminuer, légèrement.

Notre consommation actuelle.
J'ai été éduquée par des gens intelligents parents qui avaient pour principe : la viande, c'est une fois par jour, pas plus (sauf exception exceptionnelle, style fêtes de fin d'année), généralement le midi. Et quand la viande était présente au repas, nous n'avions pas le droit au fromage ... Les habitudes ont la vie dure et je n'ai pas eu envie d'en changer en devenant adulte ni même en me mettant en couple.
Du coup, comme mes parents avant moi, nous apprenons à nos enfants qu'il n'y a pas de viande à tous les repas et pour faire simple, c'est viande le midi et fromage le soir. Honnêtement, j'ai l'impression que c'est plus équilibré et ça me parait complètement fou (mais je ne juge pas) de manger de la viande midi et soir !

Mon envie de diminuer la viande.
Je dis bien "mon" et ce n'est pas un hasard parce-que c'est moi qui insiste lourdement sur ce sujet là ... Je pense à l'animal derrière mon steak ou mon gigot. Un animal qui est né, a été élevé puis tué pour que je le mange. J'en ai conscience.
Est-ce que ça me chagrine ?
Franchement, quand je croise un cochon au coin de ma rue (et, ça m'arrive plusieurs fois par semaine), ou un bœuf dans un champs, au risque de choquer certaines personnes, je n'ai aucun mal à l'imaginer dans mon assiette ... Quant au taureau qui a squatté devant chez moi la semaine dernière, je l'imaginais très bien en gardiane ! (Mais bon, va stocker ça dans un congélateur) (remarque, on aurait eu de la viande pour les 3 prochaines années) Et j'ai d'autant moins de mal à imaginer l'animal dans mon assiette que je me dis qu'il aura eu une vie que tout animal mérite d'avoir. Par contre, j'ai plus de mal avec l'élevage industriel, les animaux coincés dans des cages trop petites, qui ne peuvent pas bouger, etc. Là, oui, j'ai plus de mal. 
Et dans l'absolu, j'aimerais que mon assiette ne contienne que des produits provenant d'animaux qui n'ont pas connu les élevages industriels. Vaste programme. D'autant plus vaste qu'il faut pouvoir se la procurer cette viande : elle est rare et a un coût certain.
Du coup, depuis le début de l'année, j'essaie de diminuer et je tente d'instaurer à la maison un jour sans viande ... Je dis bien "je" parce-que l'homme et les enfants, si je n'étais pas derrière, oublieraient très vite et sans aucun problème cette journée "Off", peut-être un peu moins Batgirl qui d'elle même peut dire qu'elle n'en a pas envie (en fait, il y a des viandes, préparations, qu'elle n'aime pas). Mais ce n'est pas évident, vraiment pas car il s'agit là de déconstruire toute une éducation, toute une façon de manger, surtout le midi. Ainsi, souvent, nous nous retrouvons fort dépourvus pour le repas en question et ça finit en pâtes, ou riz ou patates, accompagné.e.s de légumes. Nous ne savons pas construire un menu végétarien. Et, là l'homme est d'accord avec moi, je ne veux surtout pas remplacer ma viande par un steak de soja ou de tofu, un truc qui est censé me la rappeler : je veux aller au bout de la démarche ...

Le rôle du menu végétarien à la cantine.
C'est là qu'intervient le lien avec la pétition dont je parlais au début de l'article. En effet, je trouve que cette idée d'introduire une fois par semaine, dans les cantines scolaires, un menu végétarien serait très intéressante. En effet, cela permettrait de réduire notre consommation globale de viande et de se rapprocher un peu plus du régime de base de l'espèce (qui est bien omnivore mais pas à un rythme d'un repas par jour avec de la viande). J'y serais d'autant plus favorable que, mis à part quelques très rares cantines, c'est généralement des produits provenant d'élevages industriels, voire très industriels, qui sont proposés ... Donc la qualité de la viande, en plus des conditions de vie de l'animal, est moindre.
Le second avantage que j'y vois, c'est qu'il permettrait d'apprendre aux enfants qu'un repas n'est pas forcément tourné autour de la viande. Qu'on peut manger autre chose. Et ça leur permettrait, à l'avenir, de revoir leur propre consommation de viande, leur propre façon d'appréhender les repas.
Bon, dans l'idéal, pour qu'ils ne se retrouvent pas ces jours-là à dévaliser le frigo à peine le seuil de la porte franchi, encore faudra t'il que ce soit bien cuisiné, bon et qu'ils aient daigné toucher à leurs légumes. Et il faudrait aussi éviter que ça finisse en plat de pâtes ou de riz parce-que là, le bénéfice sera nul ! En écrivant cela, je me rends compte que c'est une douce utopie et que le menu végétarien, tel que pensé, n'est pas prêt de se généraliser, correctement, dans les cantines scolaires.

Pour finir, en deux mots, je vais te dire ce que je reproche à la fameuse pétition que je n'ai pas signée : je l'ai trouvée très partisane, très réductrice et je ne me suis pas reconnue dans ce texte.


Et toi, qu'en penses-tu ? Comment abordes-tu la question de la viande ? Penses-tu que l'introduction d'un repas végétarien par semaine dans les cantines scolaires serait une bonne idée ?

Commentaires

  1. j'en pense que pourquoi pas... au moins pour sensibiliser les enfants sur le fait quel existe plusieurs façons de manger... tout simplement... et pour varier... tout simplement. Moi je te tente de réduire... mais je suis la seule à avoir cette envie à la maison...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà, ça permettrait aux enfants de voir qu'il y a d'autres façons de manger ! Pour ce qui est de tenter de réduire, on est dans le même cas toutes les deux : un peu seules à le vouloir ...

      Supprimer
  2. Je trouve que le repas végétarien à la cantine est une excellente idée. Il est grand temps de démarrer la transition vers un monde sans viande, ou du moins, avec une consommation plus que réduite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà, c'est exactement ce que je pense, si c'est correctement fait, ça permet d'entamer la transition vers un monde sans ou avec moins de viande !!!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?