Le coup est parti, maintenant, il va falloir gérer ...

On a fini par le faire. On a rempli nos demandes de mutation, les a signées et envoyées. Il va falloir gérer, maintenant. Toutes les questions qui vont avec, l'organisation matérielle, l'incertitude, celles liées au concours, aussi. On aurait pu attendre d'en savoir plus par rapport à ce dernier mais les calendriers ne coïncidaient pas et il y avait des postes intéressants cette fois-ci.

Tout se bouscule dans ma tête. Entre la tristesse de voir une page se tourner et le soulagement de mettre ces derniers mois, ces tourments, cette exaspération et ce mal-être derrière moi. Ce sont les montagnes russes.
Et puis aussi l'égo qui se regonfle, un peu, suite aux entretiens téléphoniques avec mes éventuels futurs supérieurs : voir que mon parcours intéresse un recruteur m'a redonné le moral. Ces dernières semaines n'ont pas été évidentes mais j'ai osé. Osé appeler. Osé prendre contact pour des postes où je n'avais absolument pas le profil : industrie et chef d'unité, moi qui ne suis actuellement que technicienne, dans l'eau. Le pire ? On ne m'a pas ri au nez, claqué la porte au nez, on m'a dit que je pouvais postuler et que je pouvais être retenue, moyennant formation ... C'est tellement étrange, quand on ne croit plus vraiment en soi, en ses capacités, de téléphoner et de convaincre quelqu'un que l'on est la bonne personne pour un poste ! Mais quelle mouche m'a piquée de totalement tout chambouler comme ça ?
L'égo qui se regonfle un coup aussi, quelques heures plus tard en entendant les paroles de mes interlocuteurs ici. Tous ces gens qui ne savent pas encore (quoique la nouvelle est déjà bien répandue) mais qui n'arrêtent pas de nous remercier parce-qu'on les aide à avancer. Il y a beaucoup de monde que je quitterai à regrets, toutes ces relations de travail. Ces personnes avec qui on a parfois mal commencé mais qui aujourd'hui nous parlent de fêter dignement l'aboutissement des projets ... C'est énorme. J'ai l'impression de les trahir, en m'en allant maintenant mais on ne peut pas attendre que tous les dossiers en cours soient terminés : il y en a toujours qui arriveront. 

A un moment, il faut savoir dire stop et partir vers de nouveaux horizons. C'est ce que nous faisons.

Il parait que l'autre est déçue que nous quittions le service, qu'elle se plaint et pleurniche qu'elle ne sait pas comment elle va faire. Je serais tentée de lui répondre qu'elle n'avait qu'à se remettre en question dans sa façon de travailler, de manager. Là, pour le coup, après les mois que nous venons de vivre, je n'ai aucune peine, voire même un certain plaisir relativement sadique et même assez méchant ... Surtout quand on sait qu'il n'y a pas que nous qui envisageons la mutation. Si seulement il pouvait y avoir une réaction mais je n'y crois pas, je n'y crois plus.



Voilà, maintenant, le coup est parti et il va falloir gérer tout ce qui va avec.

PS : le titre est un clin d’œil à mon ancien chef (c'était sa phrase fétiche) qui, hasard a appelé ce matin ...

Commentaires

  1. je te souhaite de trouver un poste et un lieu qui te plaisent !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! On croise les doigts maintenant ;)

      Supprimer
  2. yeahh ! tu as osé. et vois les retours positifs que tu as ! tu peux être fière de toi. quelque soit l'issue, tu sais que d'une façon ou d'une autre, tu peux faire bouger les choses. et tant pis pour celle qui reste sur le carreau, elle ne pourra plus "jouer" avec toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est clair qu'une fois qu'on a osé, les retours sont pas mal ! Je suis la première étonnée, tu sais, surtout, peut-être d'avoir osé ;)

      Pour l'autre, sans commentaire ...

      Supprimer
  3. Je suis tellement fière de toi ma belle!!! Il n'y pas de regrets à avoir!!! AU moins tu as tenté le coup!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci mille fois ma belle !!! Non pas de regrets, je tente le coup et on verra après ;-)

      Supprimer
  4. Un pas dans le vide...
    Bravo de l'avoir posé ma belle!
    Pour celle qui reste sur le carreau, j'ai envie de dire c'est son problème. Elle l'a bien cherché aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'est vraiment pas évident ce pas dans le vide ... J'en suis vraiment nouée et beaucoup de craintes autour (surtout à cause des cases).

      Supprimer
  5. 2008 année du changement, c'est écrit !!!
    Bravo d'avoir tenté, je croise les doigts pour vous :)
    Bises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te remercie ! J'espère que ça va marcher ... Ne pas être déçue car il y a encore pas mal d'incertitudes :/

      Je t'embrasse fort ma cosmique adorée <3

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

On en discute ?